En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités
 
 

Actualités

mercure23072019.jpgL'Ain suffoque déjà !.

Alors que le pic de la canicule n’est attendu qu’entre demain et jeudi, ce mardi a déjà été torride dans le département de l’Ain d’autant que le vent était quasiment absent. Ce n’était pas un temps à mettre un Aindinois dehors !. Et d’ailleurs, même si beaucoup sont en vacances, il n’y avait pas foule dans les rues bouillonnantes du département. A Ambérieu, dans le quartier de la gare, on voyait essentiellement les voyageurs des TER. Cette météo suffocante n’attirait guère aux terrasses des cafés souvent bien désertiques. Et ce n’était pas mieux d’aller chercher un peu de fraicheur au bord de la rivière d’Ain, écrasée par un mercure qui a frôlé la barre des 38° à notre station de pont d’Ain (37,9°). A noter qu'à 10 cm du sol, le mercure a grimpé jusqu'à 45° !. Il s’agit ici comme partout dans l’Ain d’un nouveau record journalier de chaleur pour un 23 juillet. Comme nous l’avions évoqué, il y avait une crainte dès aujourd’hui de voir celui de la station d’Ambérieu tomber. Et le record de 35,2° datant du 23 juillet 1984 a véritablement été rangé dans les cartons avec pas moins de 37,1°, soit 10° au-dessus des normales saisonnières. Partout ailleurs, le thermomètre flirtait entre les 36 et 39° ; le pic  semble justement avoir été atteint dans le sud du Bugey à Brégnier Cordon à l’approche des 17 h. Joli score un peu plus haut à Briord avec 38,2°. La Bresse n’échappe pas non plus à ce mercure en folie avec 37,8° sur Viriat ou St Rambert en Bugey et 37,2° sur St Etienne du Bois. Globalement, les 37° étaient légion , que ce soir sur la Côtière, la Michaille vers Bellegarde ou dans le pays oyonnaxien. Même la petie sibérie d’Arbent a en perdu sa notoriété avec 36,5° relevés à 17 h. Le Cerdon chauffai t aussi avec plus de 34° à la Balme.

La fraicheur, il fallait avoir le courage d’aller la chercher sur les plus hautes cimes du Jura au Montoisey avec un joli 24,4° ou bien au sommet du Sorgia avec 27,4°. C’était toujours mieux que les 29,5° de la Vattay ou les 32,3° sur Lélex.

Et demain après une chaude nuit qui devrait enregistrer à son retour un record, on remet cela avec une crainte de gagner encore 1 ou 2° ici ou là. Et ainsi non seulement de voir à nouveau avec certitude les record tomber et pourquoi pas d’enregistrer des niveaux de 40°. Ce qui ne ce serait plus vu dans le département depuis juillet 1983. Par la suite, le vent de sud devrait donner un peu d’air pour qu’on résiste un peu mieux avant l’arrivée de plus en plus probable d’orages. Ils pourront être localement violents entre samedi et dimanche. En attendant, il va falloir tenir le choc !.

romma23072019.jpg

mercure23072019.gif

ain23072019.jpg

amberieu23072019.jpg


 
 

AIN | NOUVEAU REPORTAGE

Février 2018 : le 14, l'Ain était sous la neige

Photos - Observations - Prévisions - AIN

Neige, inondations, orages....au fil du temps dans l'Ain.

 

Vidéos - AIN

Nos vidéos et celles des internautes sur les caprices du ciel dans l'Ain

En région

Vidéos - REGION

Les évènements climatiques de notre région en vidéo.

Revues de presse

Un début d'été bien orageux.

39lp-04042019.jpg

A la Une de la presse régionale en ce début de deuxième trimestre 2019, réactualisée régulièrement si nécessaire !

 

Reportages - Dossiers

Des dossiers spéciaux, des reportages...

Visites

 21647 visiteurs

 1 visiteur en ligne

 
Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 496