Le Journal Météo de l'Ain- Photos,vidéos,reportages. Ain et sa région - Actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités
 
 

Actualités

canicule2021-2.jpgLa canicule touche enfin à sa fin.

Le département de l'Ain demeure toujours en vigilance orange en raison d'un risque canicule, et actuellement en vigilance jaune en raison d'un risque orageux qui est peu notable tout de même pour ce dernier.

Mais on devrait voir le bout du tunnel de cette période caniculaire où l'on devrait cet après-midi enregistrer les dernières pointes à plus de 35°. Le vent de sud rend l'atmosphère plus respirable et le ciel voilé devrait limiter la hausse par rapport à la veille. Cela fait déjà 5 jours où l'Ain croule sous la canicule avec régulièrement 37 à 38° en zone plaine; autour de 32-34°  en basse montagne et à 28-30 entre 1000 et 1200 m. On s'attend encore à une nuit très chaude pour la saison si le vent notamment se maintient.. On ne devrait plus atteindre les 35° jeudi après-midi et revenir ensuite à des niveaux plus conformes à la saison. La vigilance orange pourrait être ainsi levée dans 24 h.

Aujourd'hui on observait à 12h :
A Ambérieu : température de 31 degrés, vent de secteur Sud Sud-Est soufflant jusqu'à 35 km/h, pression niveau mer 1014 hPa.
A Sutrieu : température de 27 degrés.
A Bellegarde : température de 30 degrés.

Prévisions pour les tous prochains jours
Pour cet après-midi :

Le ciel est très nuageux à couvert et quelques pluies se produisent par endroits en début d'après-midi, sur le Haut-Jura. Ailleurs, les éclaircies deviennent de plus en plus larges en cours d'après-midi.
Vent de Sud modéré, sur les plaines de l'ouest du département.
Températures maximales : voisines de 32 à 35 degrés, et 28 degrés sur le Haut-Jura. Ces températures se situent localement bien au-dessus des valeurs de saison.

Pour la nuit prochaine :

Les éclaircies sont belles. Seul bémol, des nuages et quelques gouttes sont possibles en vallée du Rhône jusqu'au Belleysan en fin de nuit.
En début de nuit, vent de Sud-Ouest, localement modéré. Nouveau renforcement en début de matinée, côté Val de Saône, Bresse et Dombes, avec orientation au Sud.
Températures minimales : en dehors du relief comprises entre 18 et 19 degrés. Entre 14 et 17 degrés en secteur montagneux.

Pour demain jeudi 13 en journée et la nuit suivante :

La journée débute sous d'assez belles éclaircies. Les premières averses se déclenchent en fin de matinée, dans le Bugey. Au fil des heures, elles gagnent du terrain, sur le Haut-Jura, avec même un risque orageux. Pour la nuit : Le ciel est nuageux à très nuageux, partout et sur toute la période. Le risque d'orage, en début de nuit, laisse place à de rares averses, en seconde partie de nuit.
Les plus forts cumuls de pluie attendus sont de 15 millimètres sur le Haut-Jura.
Jusqu'en milieu d'après-midi, vent de secteur Sud-Ouest, localement modéré. Après une atténuation, vent s'établissant en fin de nuit, au Nord-Ouest, dans le Pays de Gex et Michaille. Rafales atteignant 65 km/h localement, en soirée et début de nuit.
Températures maximales pour le jour : autour de 29 à 32 degrés, et 25 degrés sur le Haut-Jura.
Températures minimales pour la nuit suivante : en dehors du relief entre 15 et 18 degrés. De 12 à 15 degrés sur le relief.

Pour la journée de vendredi 14 et la nuit suivante :

La journée débute sous un soleil bien présent. Progressivement, les passages nuageux se font de plus en plus nombreux. Quelques averses apparaissent en début d'après-midi. Elles s'étendent rapidement partout, puis en fin de journée le temps devient même orageux dans la moitié est du département. Pour la nuit : La nuit est belle, seuls quelques nuages sont présents.
Vent variable, faible.
Températures maximales pour le jour : comprises entre 25 et 28 degrés, et 21 degrés sur le Haut-Jura.
Températures minimales pour la nuit suivante : en dehors du relief entre 14 et 16 degrés. De 10 à 13 degrés en secteur montagneux.

Pour la journée de samedi 15 :

C'est une journée très largement ensoleillée qui s'annonce. Quelques petits passages nuageux, par places, ne gâchent pas l'impression de beau temps.
En début d'après-midi, vent s'établissant au Nord-Nord-Ouest modéré, sur la plaine de l'Ain ; puis atténuation.
Températures maximales : de 28 à 31 degrés, et 24 degrés sur le Haut-Jura.

Tendance pour les jours suivants
Pour dimanche 16 et lundi 17 :

Ciel généralement bleu, puis risque d'averses parfois orageuses de dimanche à la mi-journée jusqu'en début de nuit de lundi à mardi.
Vent faible, variable.
Températures minimales : en dehors du relief de 15 à 17 degrés. Entre 12 et 14 degrés sur le relief.
Températures maximales : voisines de 27 à 30 degrés, et 24 degrés sur le Haut-Jura.

Pour mardi 18 et mercredi 19 :

Temps changeant donnant de possibles averses.
Vent variable, faible.
Températures minimales : en dehors du relief de 14 à 16 degrés. Entre 11 et 13 degrés en secteur montagneux.
Températures maximales : comprises entre 26 et 29 degrés, et 22 degrés sur le Haut-Jura.

Pour jeudi 20 et vendredi 21 :

Temps changeant accompagné de possibles ondées éparses.
Vent faible, variable.
Températures minimales : stationnaires.
Températures maximales : identiques à la veille.

Indice de confiance de la prévision

Pour le dimanche 16 août, l'indice de confiance de la prévision est de 4 sur 5.
Pour le lundi 17 août, l'indice de confiance de la prévision est de 3 sur 5.
Pour la période du mardi 18 août au mercredi 19 août, l'indice de confiance de la prévision est de 2 sur 5.


canicule2018-5.jpgL'Ain passe à l'orange canicule.

A partir de 16h, Météo France place désormais notre département de l'Ain en vigilance orange canicule avec la Loire, l'Isère, la Savoie et la Haute Savoie rejoignant ainsi les 49 autres déjà touchés.

Il demeurait encore exceptionnel que l'Ain ne soit pas placé à son tour en vigilance dans la régions alors que les maximales dépassent partout en plaine la barre des 35° depuis 48 h. Mais nous bénéficions jusqu'à encore ce matin à des températures nocturnes respirables sous la barre des 20°. Le plus souvent 15 hier matin et 17° ce dimanche. Mais cela devrait être terminé ce qui déclenche la vigilance. Les minimales ne devrait ainsi plus descendre jusqu'à mercredi inclus sous la barre des 20° la nuit. Pour retrouver la pluie, il va donc falloir encore patience; probablement pas avant le prochain week end.

-----------------------------------------------

Le bulletin régional de 16 h

Les températures ont atteint à 15h 36 à 38°C en plaine. Cependant des orages faibles à modérés permettent aux températures de baisser temporairement vers 25 à 30°C en Auvergne durant quelques heures.
Evolution prévue

37 à 39°C sont attendus cet après-midi dans les départements actuellement en vigilance orange mais aussi en Drôme et Ardèche (en vigilance jaune), plutôt 35 à 37°C en vallées alpines.

La nuit prochaine la température reste très élevée, surtout dans les départements en vigilance orange descendant rarement au-dessous de 18 à 20°C, et même 22°C en Lyonnais et agglomération grenobloise.

Cet épisode caniculaire devrait durer jusqu'à mercredi prochain inclus même si des orages viennent par moment et ponctuellement rafraîchir l'atmosphère.

-----------------------------------------------------

jours3.pngObservations

Aujourd'hui on observait à 09h :
A Ambérieu : température de 25 degrés, vent de secteur Nord-Est soufflant jusqu'à 5 km/h, pression niveau mer 1017 hPa.
A Sutrieu : température de 26 degrés.
A Bellegarde : température de 22 degrés.

Prévisions pour les tous prochains jours
Pour aujourd'hui dimanche 09 :

Le soleil règne presque en maître du matin au soir, seuls quelques passages nuageux le contrarient un peu en fin de journée.
Etablissement, l'après-midi, d'un vent d'Est-Nord-Est modéré, dans le Pays de Gex et Michaille ; atténuation ensuite.
Températures maximales : comprises entre 30 et 33 degrés sur le Bugey et le Haut Jura. Sur les autres régions de 36 à 37 degrés. Ces températures se situent par endroits très au-dessus des valeurs normalement observées.

Pour la nuit prochaine :

Malgré la présence de nuages élevés, les étoiles restent visibles.
En deuxième partie de nuit, vent s'orientant au Sud-Est modéré, sur le Haut-Jura ; atténuation ensuite.
Températures minimales : en dehors du relief de 19 à 21 degrés. Comprises entre 15 et 17 degrés en secteur montagneux.

Pour demain lundi 10 en journée et la nuit suivante :

Le temps est bien ensoleillé, le matin. Il ne le reste pas partout car, dans le Pays de Gex et Michaille ainsi que sur le relief, l'après-midi, des orages sont possibles. Pour la nuit : La soirée est partagée entre passages nuageux et éclaircies, mais peu à peu ces dernières s'élargissent, et après minuit la voûte céleste est bien dégagée.
Vent de Sud modéré, sur les plaines de l'ouest du département, s'atténuant temporairement en milieu de période. Rafales atteignant 65 km/h, en fin d'après-midi.
Températures maximales pour le jour : voisines de 33 à 36 degrés, et 29 degrés sur le Haut-Jura.
Températures minimales pour la nuit suivante : en dehors du relief entre 19 et 21 degrés. De 16 à 18 degrés en secteur montagneux.

Pour la journée de mardi 11 et la nuit suivante :

La matinée profite de larges éclaircies, mais qui ne perdurent pas partout. En effet dans le Pays de Gex et Michaille ainsi que sur le relief, les nuages deviennent de plus en plus nombreux, et peuvent provoquer des orages l'après-midi. Pour la nuit : Les astres brillent l'essentiel de la nuit. À noter cependant, dans le Bugey, dans le Pays de Gex et Michaille, dans le Revermont et le Haut Bugey ainsi qu'en vallée du Rhône jusqu'au Belleysan, des nuages plus présents en soirée.
Vent localement modéré, faiblissant temporairement en milieu de période.
Températures maximales pour le jour : autour de 32 à 35 degrés, et 28 degrés sur le Haut-Jura.
Températures minimales pour la nuit suivante : en dehors du relief entre 19 et 22 degrés. Entre 15 et 17 degrés en secteur montagneux.

Pour la journée de mercredi 12 :

La journée commence sous le soleil. L'après-midi, les nuages font leur apparition et apportent par endroits des averses.
En début d'après-midi, vent s'établissant au Sud à Sud-Ouest assez fort, sur la plaine de l'Ain ; puis atténuation. Rafales atteignant 55 km/h.
Températures maximales : voisines de 33 à 36 degrés, et 28 degrés sur le Haut-Jura.

Tendance pour les jours suivants
Pour jeudi 13 et vendredi 14 :

Quelques passages nuageux, puis risque d'averses parfois orageuses de jeudi matin jusqu'en début de nuit de vendredi à samedi.
Jeudi en matinée et jusqu'à la mi-journée, vent de Sud modéré, sur les plaines de l'ouest du département.
Températures minimales : en dehors du relief entre 16 et 18 degrés. Comprises entre 12 et 15 degrés en secteur montagneux.
Températures maximales : autour de 28 à 31 degrés, et 23 degrés sur le Haut-Jura.

Pour samedi 15 et dimanche 16 :

Temps le plus souvent ensoleillé.
Vent variable, faible.
Températures minimales : en dehors du relief voisines de 16 degrés. Comprises entre 12 et 15 degrés sur le relief.
Températures maximales : entre 28 et 31 degrés, et 24 degrés sur le Haut-Jura.

Pour lundi 17 :

Éclaircies prédominantes.
Vent faible, variable.
Températures minimales : en baisse.
Températures maximales : en baisse.

Indice de confiance de la prévision

Pour la période du mercredi 12 août au samedi 15 août, l'indice de confiance de la prévision est de 3 sur 5.


Le lac de Sylans au plus bas. - le 08/08/2020 19:30

Le lac de Sylans ne cesse de baisser cet été.

sylans08082020.jpg

Les effets de précipitations trop faibles depuis plusieurs mois se font sentir sur le lac de Sylans. Son niveau est bien bas au point qu'un petit ilot émerge très nettement. Nous avions eu l'occasion de le voir à l'été 2017 et il était loin d'être au stade de cette année. Et cette situation devient de plus en plus fréquente pour ce lac qui voit parfois sa hauteur évoluer du jour au lendemain. Et pas uniquement lors des périodes estivales. Les hivers également, il se trouve souvent  en-dessous de sa normalité. Autre effet cette fois-ci des  années de plus en chaudes : c'est qu'il gèle également de moins en moins. Alors que le secteur de St Germain de Joux et Charix est connu pour être un secteur assez froid de par son ensoleillement réduit l'hiver.En tout cas, cela n'empêchait quelques pêcheurs en barque de le parcourir en ce dimanche caniculaire où le mercure dans le secteur dépassait largement la barre des 30°.

focus2.pngDes eaux d'une grande pureté.

Une croyance locale a longtemps fixé la formation du lac de Sylans au début du XVIIe siècle. Cette affirmation est de nos jours contestée puisque des sources historiques attestent de son existence dès le  XIIe siècle. Ainsi, une bulle du Pape Eugène III confirme les privilèges de l'abbaye de Nantua sur le "lacum Silani" en 1145. Ce dont en tout cas nous sommes sûrs c'est que le lac de Sylans est situé dans une cluse naturelle; c'est à dire une vallée creusée par une rivière perpendiculairement  à la montagne. Il serait formé au moyen-Âge à la suite de l'effondrement d'une portion de la falaise Nord de la cluse de Nantua, quia  comblé en partie la vallée. Il est alimenté par le ruisseau de Charix. L'eau du lac s'infiltre de façon souterraine à travers l'éboulis et alimente la source de la Doye. En hautes eaux, il se déverse dans le ruisseau du Combet au nord ouest.

En raison d'un climat normalement rigoureux et de faible exposition au soleil, les rives du lac de Sylans n'ont jamais retenu l'homme de façon durable, hormis le temps de l'exploitation de la glace. C'est dire si les hivers n'étaient pas du même ordre que maintenant.  Hier comme aujourd'hui, la seule activité pratiquée sur le lac est  la pêche.

Le lac de Sylans est un site naturel classé. Ses eaux sont d'une grande pureté car elles sont peu minéralisées; ce qui explique la qualité de la glace produite en ce lieu jusqu' après guerre. Très claires, voire cristallines suivant les saisons, ses eaux se teintent parfois de vert.

Plan d'eau de seconde catégorie, le lac de Sylans est très prisé par les pêcheurs en raison de l'abondance de brochets, corégones, carpes et brèmes. Il est réputé pour ses énormes brochets. La pêche s'effectue suivant les catégories définies par un arrêté préfectoral annuel. Mais on comprend mieux pourquoiu il est fréquent d'y trouver beaucoup de barques.

Le lac en chiffres : superficie 49,7 ha; volume de 4 800 000 m3; longueur de 2 km; largeur de 250 m; altitude 584 m; profondeur maximale : 22 m; alimentation : principalement le ruisseau de Charix; déversoir : ruisseau du Combet ( en hautes eaux), source de la Doye (écoulements souterrains).


chezery08082020.jpgLes arbres se défeuillent déjà.

La  plupart des forêts de l'Ain souffrent des effets de la sécheresse après des mois déficitaires qui s'enchainent. Et même les feuilles vertes ne résistent pas. C'est le constat que nous avons pu faire notamment ce samedi dans le secteur de Chézery. Et pourtant, c'est dans ce coin du département où l'on enregistre à l'année le plus de précipitations; jusqu'à plus de 2000 mm. A titre de comparaison, la normale annuelle en plaine à la station d'Ambérieu est de 1150 mm. C'est dire la situation actuelle avec notamment des hêtres qui voient leurs feuilles roussir comme en plein mois d'octobre ou novembre. Les conifères sont également touchés et bon nombre n'ont pas résisté à priori aux sécheresses  récurrentes ces dernières années et aux étés de plus en plus chauds. Dans les bois, on ressentait en marchant cette ambiance très sèche. Le Revermont ou bien le Cerdon commencent aussi à être touchés.  Comme cela a commencé à être fait dans les Vosges, il faudra à l'avenir envisager de planter des essences plus résistantes à la fois à la sécheresse et aux fortes températures au risque de voir bon nombre de parcelles disparaitre ou prendre feu.

chezery08082020-4.jpg


Les fortes chaleurs de retour. - le 07/08/2020 18:25

canicule2018-12.jpgPlus de 35° en plaine ce vendredi.

Les fortes chaleurs repartent comme prévu sur notre département de l'Ain. Les maximales qui était repassés la veille au-dessus de la barre des 30° ont à nouveau franchi le palier des 35° dans la plupart secteurs. Et localement, des pointes dans le sud du Bugey jusqu'à 37° ont pu être observées. On avait un peu moins chaud en secteur montagneux mais là encore les 30° étaient dépassés. Une chaleur intense dont il va falloir essayer de s'accoutumer tant celle est partie pour durer au moins jusqu'à mercredi prochain. C'est donc à nouveau le retour de très fortes chaleurs et cela va durer voire s'accentuer pour demain. Pour l'heure, le département contrairement au Jura et au Rhône voisins demeure en vigilance jaune canicule car les nuits sont encore supportables. Mais là aussi, cela va changer et il y a fort à parier que l'on passe en vigilance orange avant la fin du week end. Les maximales du jour : Ambérieu 35,5°, Pont d'Ain 36,1°, Ceyzériat 35+, Balan 35,1°, St Rambert en Bugey 35,9+, Vérizieu 37°.


jours4.pngLes 35° atteints dès demain; l'Ain placé déjà en vigilance jaune canicule.

Dès ce week end, le département devrait basculer dans une nouvelle vigilance canicule. Car si les maximales vont franchir les 35°, les nuits vont être aussi de plus en plus chaudes. Dès que ces 2 critères sont atteints, cela déclenche la vigilance canicule pour l'Ain. Chaque département a ses propres seuils, des seuils plus bas par exemple dans le nord de la France car moins habitué que chez nous aux fortes températures. Plus les tendances des prochains jours s'affinent, plus on constate qu'il va hélas falloir patienter pour voir la moindre goutte tomber.

 

Aujourd'hui on observait à 16h :

A Ambérieu : température de 31 degrés, vent de secteur Nord soufflant jusqu'à 25 km/h, pression niveau mer 1016 hPa.
A Sutrieu : température de 27 degrés.
A Bellegarde : température de 30 degrés.

Prévisions pour les tous prochains jours
Pour cette nuit :

Le ciel est bien étoilé.
Vent faible, variable.
Températures minimales : autour de 12 à 15 degrés, et 10 degrés dans le Revermont et le Haut Bugey.

Pour demain vendredi 07 en journée et la nuit suivante :

La journée est ensoleillée avec tout au plus quelques nuages très discrets. Pour la nuit : Le ciel est clair toute la nuit.
Vent variable, faible.
Températures maximales pour le jour : autour de 31 à 34 degrés, et 28 degrés sur le Haut-Jura.
Températures minimales pour la nuit suivante : de 15 à 18 degrés, et 12 degrés dans le Revermont et le Haut Bugey.

Pour la journée de samedi 08 et la nuit suivante :

Le soleil brille sans interruption. Pour la nuit : La nuit est dans l'ensemble étoilée. Seuls quelques nuages agrémentent le ciel, sur le Haut-Jura, en seconde partie de nuit.
En milieu de nuit, vent s'établissant au Sud-Est modéré, sur le Haut-Jura ; puis atténuation.
Températures maximales pour le jour : comprises entre 33 et 36 degrés, et 29 degrés sur le Haut-Jura. Ces températures sont localement très au-dessus des valeurs de saison.
Températures minimales pour la nuit suivante : comprises entre 16 et 19 degrés, et 14 degrés dans le Revermont et le Haut Bugey.

Pour la journée de dimanche 09 :

De belles périodes ensoleillées dominent tout au long de la journée.
Vent variable, faible.
Températures maximales : voisines de 34 à 37 degrés, et 29 degrés sur le Haut-Jura.

Tendance pour les jours suivants
Pour lundi 10 et mardi 11 :

Temps le plus souvent ensoleillé.
Vent faible, variable.
Températures minimales : entre 16 et 19 degrés, et 20 degrés en vallée du Rhône jusqu'au Belleysan.
Températures maximales : autour de 34 à 37 degrés, et 28 degrés sur le Haut-Jura. Ces températures se situent par endroits très au-dessus des valeurs normalement observées.

Pour mercredi 12 et jeudi 13 :

Éclaircies prédominantes, puis risque d'orage en deuxième partie de nuit de mercredi à jeudi.
Vent variable, faible.
Températures minimales : en dehors du relief entre 17 et 19 degrés. De 14 à 16 degrés sur le relief.
Températures maximales : voisines de 32 à 35 degrés, et 27 degrés sur le Haut-Jura.

Pour vendredi 14 et samedi 15 :

Risque d'orage.
Vent faible, variable.
Températures minimales : en baisse dans le Pays de Gex et Michaille, sur le Haut-Jura ainsi qu'en vallée du Rhône jusqu'au Belleysan.
Températures maximales : en baisse.

Indice de confiance de la prévision

Pour le lundi 10 août, l'indice de confiance de la prévision est de 4 sur 5.
Pour la période du mardi 11 août au jeudi 13 août, l'indice de confiance de la prévision est de 3 sur 5.


secheresse05082020.jpgLe bassin des Dombes placé en situation de crise pour les eaux superficielles.

Un mois de juillet historiquement sec qui nécessite de renforcer les mesures de restriction pour protéger la ressource en eau


Selon Météo France, le mois de juillet 2020 est le plus sec en France depuis 1959. Dans le département de l’Ain, c'est même si l'on excepte l'année 1962, le mois de juillet le plus sec jamais enregistré depuis l'après-guerre. Le déficit pluviométrique dépasse 50 % sur l’ensemble du département et atteint même 80 % sur le Valromey ou la plaine du Bugey. Dans le Revermont, il n'est parfois tombé que quelques millimètres comme sur Ceyzériat. Guère mieux en montagne avec seulement 13,2 mm sur Hauteville alors que la normale en juillet est de 110 mm. Soit un déficit de 90 %.
Aussi, les cours d’eau sont en situation d’étiage très sévère, notamment sur la Dombes et la Bresse, et les niveaux des ressources en eau souterraine continuent de baisser.


En conséquence, le préfet, à l’issue d’une réunion du comité départemental de l’eau qui s’est tenue le 4 août, a décidé de renforcer les mesures dans le département et de placer le bassin de gestion eaux superficielles « Dombes » en situation de crise, le bassin de gestion des eaux superficielles « Bresse » en situation d’alerte renforcée, les bassins de gestion eaux superficielles « Bugey » et « Haut-Rhône » en situation d’alerte,  le bassin de gestion eaux souterraines « Dombes – Certines » en situation d’alerte renforcée, le bassin de gestion eaux souterraines « Plaine de l’Ain » en situation d’alerte. Et ce peu de temps après les mesures de surveillance des eaux superficielles datant de la fin juillet que l'on avait évoqué. Tout cela est confirmé par les chiffres de nos sonbdes enterrées qui confirment l'extrême sécheresse des sols à 15 et 35 cm de profondeur. Désormais, sur les communes concernées par l'état de crise, il est interdit d'arroser les pelouses ou de remplir sa piscine entre autres.


La répartition des communes par bassin de gestion des eaux est définie par l’arrêté-cadre du 16 avril 2019 que vous pouvez consulter à l’adresse suivante : http://www.ain.gouv.fr/arrete-cadre-secheresse-a416.html.
Les situations d’alerte, d’alerte renforcée et de crise conduisent, dans les communes concernées, à l’instauration de mesures de limitation ou d’interdiction des prélèvements et de l’utilisation de l’eau qui figurent dans le tableau ci-après. Elles sont applicables au plus tard jusqu’au 31 octobre 2020.


En ce qui concerne les prélèvements à usage agricole, l’application des dispositions définies au sein de l’annexe 7 de l’arrêté-cadre du 16 avril 2019 est adaptée     jusqu’au 10 août 2020, sur le bassin de gestion eaux souterraines « Plaine de l’Ain », les prélèvements ne sont pas limités mais doivent être optimisés ; au-delà du 10 août 2020, sur le bassin de gestion eaux souterraines « Plaine de l’Ain », les prélèvements sont interdits du samedi 17 h au dimanche 21 h.

secheresse05082020-2.jpg

Pour les eaux souterraines, la situation pour la gestion de la sécheresse est la suivante :

Bassins de gestion

Niveaux de seuil

Dombes-Certines

Alerte renforcée

Plaine de l'Ain

Alerte

Pays de Gex

Au-dessus des seuils

Pour les eaux superficielles et leurs nappes d’accompagnement, la situation pour la gestion de la sécheresse est la suivante :

Bresse

Alerte renforcé

Dombes

Crise

Bugey

Alerte

Haut Rhône

Alerte

----------------------------

Mesures de portée générale.


Les restrictions suivantes sont applicables quel que soit le type de ressource sollicité (réseau d’eau potable, forage, pompage en rivière...), à l’exception des réserves d'eau constituées en période de hautes eaux ou des eaux de pluie récupérées (stockage d'eau, retenue collinaire). Les usages de l’eau provenant des réseaux d’eau potable publics et privés sont prioritairement réservés à la satisfaction des besoins en alimentation d’eau potable et àla   défense   contre   l’incendie.   Conformément   à   l’article   L.2212-2   du   code   général   des   collectivités   territoriales,   il   est   de   la   responsabilité   des   maires   de   prendre   les mesures nécessaires et de réglementer certains usages en fonction de l’évolution de la situation locale en matière d’approvisionnement en eau, dont l’objectif est de satisfaire prioritairement l’alimentation en eau potable.Ces mesures ne s’appliquent pas dans le cadre de la sécurité publique (lutte contre l’incendie en particulier), des impératifs sanitaires.Débit réservé dans les cours d’eau: en application de l'article L.214-18 du code de l'environnement, tout ouvrage construit dans le lit d'un cours d'eau doit comporter des dispositifs maintenant dans ce lit un débit minimal garantissant en permanence la vie, la circulation et la reproduction des espèces vivant dans les eaux au moment de l'installation de l'ouvrage.

annexe05082020.jpg

annexe05082020.jpg

annexe05082020.jpg

annexe05082020.jpg

annexe05082020.jpg

annexe05082020.jpg

annexe05082020.jpg

annexe05082020.jpg


canicule2019-4.jpgVers un nouveau pic de chaleur en cette fin de semaine.

Après un petit intermède de 48 h avec des températures qui ont bien baissé, voilà que la chaleur va faire son grand retour sur notre département de l'Ain pour cette fin de semaine. Et même au-delà car cette fois-ci cela va durer !. Dès ce mercredi, les maximales vont nettement repartir à la hausse après une nuit qui s'annonce assez fraîche pour la saison. En journée, on s'approchera déjà localement de la barre des 30° avant que cela ne monte en puissance ensuite. Diffcile de dire si les records cette fois-ci tomberont mais pour l'heure les tendances tablent sur des niveaux possiblement en-dessous de ceux de la fin juillet mais tout de même 36 à 37°. La différence viendra surtout que cet épisode s'il est moins intense sera par contre nettement plus long. Le département devrait à nouveau passer en alerte orange avant la fin du week end. Avec des nuits qui vont aussi devenir de moins en moins respirables. Ce pic de chaleur devrait se maintenir pour une petite semaine. Il n'y a en tout cas rien d'exceptonnel en cette période de l'année alors que depuis ce début d'été nous avons été relativement à l'abri des fortes températures. Mais on rappellera qu'en 2003 la canicule avait eu lieu en août. Et c'est ce mois-ci qui enregistre statistiquement le nombre de jours à plus de 30° le plus élevé des 3 mois estivaux. Et une fois cette vague passée, rien n'indique qu'il n'y en aura pas une autre même si l'on sait qu'en générale les plus fortes chaleurs estivales se concentrent entre le 15 juillet et le 15 août.

Des étés de plus en plus chauds.


Les chiffres ne cachent pas cette réalité. Au fil des ans et surtout sur cette dernière décennie, le nombre de jours de fortes chaleurs ne cesse de croître mais pour l'heure difficile d'en tirer la conclusion du signe d'un réchauffement climatique. Car le nombre de jours à plus de 35° n'est pas quant à lui sinnificativement et régulièrement en progression. Il est surtout lié aux vagues de chaleur que nous subissons. Par contre, le nombre de jours à plus de 30° est en hausse régulière.
Cet été que nous subissons n'est en tout cas pas surprenant car les modèles tablaient sur des tendances plus chaudes que la normale sur juillet et août car comme on l'a vu juin a été tout juste dans la moyenne. C'est surtout le mois d'aout qui était prévu comme le plus chaud des mois d'été. Ce qui semble se confirmer. Et pour la suite ?. Météo France annonce déjà la couleur !. Septembre et octobre sont prévus aussi plus chauds que la normale. Ce qui hélas laisserait entrevoir encore beaucoup de journées ensoleillées et une sécheresse départementale qui pourrait donc nettement s'accroître.


Plus de 10° perdus en 48 h. - le 03/08/2020 18:30

ciel03082020-0.jpgDe l'été à un semblant d'automne.

Quel changement !. On pourrait presque parler de fraicheur car à 13 h, le thermomètre en plaine était à peine à 18-19°. Il faisait il y a 72 h à peine plus de 33° à la même heure !. C'est ensuite quelque peu remonté en cours de journée avec le retour d'éclaircies plus franches tout en restant sous les moyennes saisonnières. Les nuages ont tout de même été les grands représentants de cette journée. Quelques averses se sont produites ici ou là mais on reste toujours dans une ambiance trop sèche. On en profite en tout cas avant le retour de la chaleur dès mercredi et surtout jeudi  et qui cette fois-ci contrairement à ces derniers jours devrait être nettement plus durable. On évoque une semaine. Quelques maximales du jour : Arbent 20,2°, Ambérieu 22,4°, Pont d'Ain 24,3°, Vérizieu 24,5°, Belley 20,2°, Marlieux 23,2°, la Vattay 12,2°, Seyssel 20,1°, Innimond 17,9°, Léaz 18,6°.


parapluie2019.jpgSeulement 10 mm sur Ambérieu le mois dernier.

juillet a été le mois le plus sec à Ambérieu depuis le début des relevés dans les années 40 avec seulement 10 mm; le précédent datait de 1962 avec 12,1 mm. Le déficit atteint ainsi les 80 %. Pour l'heure, cet été 2020 se classe en 2e position des plus secs après 1949 si l'on reste à ce niveau. Mais nous espérons que le mois d'août nous évitera ce triste constat  même si pour l'instant les prévisions sont plutôt inquiétantes.

On observe une disparité sur ce mois de juillet au travers du département. Certains secteurs, touchés par les orages plus que d'autres s'en tirent un peu mieux tout en accusant tout de même des déficits notables. Ainsi, sur le secteur de St Julien sur Reyssouze, 36 mm sont tombés le mois dernier alors que la normale approche des 80 mm. La montagne n' a pu tirer son épingle du jeu avec mois de 10 mm récoltés sur le plateau d 'Hauteville. D'autres relevés mensuels montrant  ces déficits : Pont d'Ain 20,4 mm, Arbent 29,9 mm, Belley 11,6 mm, Marlieux 28,4 mm, Ceyzériat 4 mm, Sutrieu 17,6 mm.


 
 

Bulletin météo

Source : Meteonews

Dernière image des précipitations Centre-Est
 

AIN | NOUVEAU REPORTAGE

Février 2018 : le 14, l'Ain était sous la neige

Photos - Observations - Prévisions - AIN

Neige, inondations, orages....au fil du temps dans l'Ain.

 

Les chroniques du passé.

 

Vidéos - AIN

Nos vidéos et celles des internautes sur les caprices du ciel dans l'Ain

Climatologie -Sutrieu

L'évolution du climat au coeur du Valromey

Climatologie - Hauteville

L'évolution du climat au coeur du plateau d'Hauteville

  • DéplierFermer Températures

    • DéplierFermer Quotidiennes

Vidéos - REGION

Les évènements climatiques de notre région en vidéo.


 

Reportages - Dossiers

Des dossiers spéciaux, des reportages...

Visites

 47632 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

 

Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 496