En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités
 
 

Actualités

FBLes nappes de l'Ain restent encore à des niveaux très faibles en septembre.

Comme nous l’avons évoqué dans le bilan mensuel, ce mois de septembre a été doux, sec et assez ensoleillé. Ainsi, la situation hydrologique demeure encore déficitaire sur l’ensemble de notre région et notamment dans l’Ain surtout dans le val de Saône. L’ensoleillement fut excédentaire de 25 % dans le département le mois dernier.  Les journées bien ensoleillées se comptent en plus grand nombre que d’ordinaire.  Les jours de chaleur furent plus nombreux que la moyenne, à l’inverse du nombre de jours de gel. Septembre fut peu pluvieux avec un nombre de jours inférieur à celui attendu.  Le compteur mensuel s’est ainsi arrêté à 3. Ainsi, le bilan pluviométrique est largement déficitaire. Il grimpe à près de 70 % en plaine du Bugey notamment. Les pluies efficaces (pluie – évapo-transpiration-réelle (ETR)) sont le plus souvent comprises entre -25 et +25 millimètres, la aprtie Est s’en sortant un peu mieux. Au 1er octobre, l’indice d’humidité des sols est désormais déficitaire sur toute la région. Le déficit est souvent supérieur à 30 % notamment dans un petit quart nord ouest de l’Ain.  A l’inverse, c’est un peu mieux le long de la rivière d’Ain ou dans le haut Bugey. L’écart pondéré est quant à lui déficitaire sur tout le territoire du département .Par rapport à la normale 1981-2010 des précipitations, le département en septembre dernier atteint seulement les 50 %.

La situation hydrologique de ce mois de septembre 2019 est déficitaire par rapport à un mois de septembre « moyen » : l’hydraulicité (pour une station donnée, rapport entre le débit mensuel de septembre 2019 et sa moyenne interannuelle) moyenne des stations hydrométriques du territoire est de 0,23. Plusieurs cours d’eau de l’Ain et du Rhône ont connu des périodes d’assèchement comme la Chalaronne à Villars-les-Dombes (20 jours d’assèchement) ou le Groin à Artemare (14 jours d’assèchement). Au premier octobre 2019, le taux de remplissage de la retenue de Vouglans est en baisse par rapport au mois dernier (76 % au 1er octobre contre 94 % au 1er septembre).

Niveaux des nappes souterraines au 1er octobre

Les nappes du Pays de Gex, évoluent de façon différente selon les sillons au cours du mois de septembre. Au niveau du sillon de l’Oudar, les niveaux moyens sont inférieurs à ceux du mois précédent et ils restent en baisse modérée sur tout le mois de septembre. Ils restent proches des valeurs moyennes de saison, la situation reste stable par rapport au mois précédent. Dans le secteur du sillon de Greny, la nappe reste orientée à la baisse, mais de façon très modérée, avec des niveaux toujours très bas, qui poursuivent selon la baisse continue observée depuis plusieurs années.

La nappe des alluvions de la plaine du Rhône (marais de Lavours-Chautagne) évolue globalement à la baisse au cours du mois de septembre. Dans les alluvions récentes du Rhône, côté Chautagne, les niveaux sont en baisse marquée et sont bas pour la saison (proches de la référence quinquennale sèche). Côté Lavours, la baisse est un peu plus modérée avec des niveaux qui semblent se stabiliser au cours du mois, mais restent très bas (proches des minimas connus en 2018 pour ce point). La situation relative de la nappe se dégrade encore un peu par rapport au mois précédent.

La nappe des cailloutis de la Dombes reste légèrement orientée à la baisse au mois de septembre. Ses niveaux évoluent toujours autour de valeurs très basses pour la saison. Ils se situent en dessous de la référence décennale sèche et constituent les minima connus pour ce mois. La situation ne change pas par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires du couloir de Certines , évolue à la baisse de façon marquée au cours du mois de septembre. Dans le secteur de Tossiat, les niveaux sont toujours très bas, les niveaux moyens du mois sont les plus bas connus pour ce point à cette période de l’année. Dans la partie Sud de bourg en Bresse les niveaux sont repartis à la baisse qu’ils suivent tout le mois, ils sont bas pour la saison. La situation relative de la nappe ne change pas rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires de la plaine de l'Ain , présente au mois de septembre des niveaux porche du niveau de référence quinquennal sec, modérément bas à bas. À l’amont, dans la partie nord de la plaine les niveaux moyens du mois  sont proches de ceux du mois précédent. Dans le couloir de Blyes-Loyette la baisse est modérée, mais se poursuit sur tout le mois. Dans le couloir de la Valbonne, les niveaux repassent en-dessous du quinquennal sec. La situation de la nappe change peu par rapport au mois précédent.

Les nappes des calcaires karstiques du Bugey et de la haute Chaîne, montrent une évolution décroissante et régulière tout au long du mois de septembre, avec des débits minimums aux éxutoires nettement inférieurs à ceux du mois précédent,représentatifs d’une situation très basse pour cette période de l’année. La situation se dégrade nettement par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions de la Saône, est en baisse au cours du mois de septembre. Les niveaux moyens sur le mois sont inférieurs à ceux du mois précédent, ils correspondent à une situation basse. La situation relative de la nappe se dégrade par rapport au mois précédent.

Ce mois d’octobre bien plus pluvieux que le mois dernier devrait au minimum stabiliser la situation des nappes. Les cours d’eau avec les autres épisodes attendus devraient aussi retrouver quelques couleurs. Nous ferons un prochain point à la mi novembre.


 
 

AIN | NOUVEAU REPORTAGE

Février 2018 : le 14, l'Ain était sous la neige

Photos - Observations - Prévisions - AIN

Neige, inondations, orages....au fil du temps dans l'Ain.

 

Vidéos - AIN

Nos vidéos et celles des internautes sur les caprices du ciel dans l'Ain

En région

Vidéos - REGION

Les évènements climatiques de notre région en vidéo.

Revues de presse

Un début d'été bien orageux.

39lp-04042019.jpg

A la Une de la presse régionale en ce début de deuxième trimestre 2019, réactualisée régulièrement si nécessaire !

 

Reportages - Dossiers

Des dossiers spéciaux, des reportages...

Visites

 23797 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

 
Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 496