En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités
 
 

Actualités

Le mois de juillet le plus sec jamais enregistré.

Même si ce n’est pas le mois de juillet le plus chaud de son histoire, il n’en demeure pas moins que celui de 2020 occupe une très haute place dans la hiérarchie. Avec une moyenne générale affichée à 21,7°,il  a enregistré notamment à la station de référence d’Ambérieu en Bugey un excédent de 0,9° qui se retrouve tout particulièrement sur les maximales (+2,4°). Car les minimales ( déficit de 0,7°) surtout sur les deux premières décades furent bien plus basses que les moyennes saisonnières. Pour les maximales, la dernière décade affiche un excès de 5,5°, soit 5 fois plus que la première décade. Même si globalement il a fait assez chaud tout au long du mois, il n’est pas étonnant de retrouver les plus fortes températures sur toute la fin du mois. En plaine, le mois comptabilise le plus souvent jusqu’à 15 journées de fortes chaleurs soit plus de 30°. C’est presque deux fois plus que la normale. Cela grimpe même jusqu’à  18 journées au bord de l’Ain ou en Bresse comme sur St Julien sur Reyssouze. On citera encore les 16 sur Balan ou les 15 sur Marlieux. Les 27, 30 et 31 juillet furent les jours les plus torrides sans toutefois battre les records de juillet 2019. Il n’en demeure pas moins que l’on a relevé le 30 un record journalier à Ambérieu datant de 1983 et 1986 avec une pointe à 36,3°, effaçant le record de 35°. Le lendemain, c’est la moyenne journalière qui tombe. Seulement 2 records journaliers ; ce qui est le même constat que juillet 2019.

pluieamberieuaout2020.pngA St Rambert en Bugey, le maximum fut de 39,2° ; de 38,4° sur Balan et de 37,7° sur Belley. Il a également fait chaud sur nos montagnes où à plusieurs reprises on a largement dépassé la barre des 30° comme les 34,4° le 30 sur Sutrieu ou les 32,5° sur Bénonces.  Mais nous retiendrons encore et encore pour ce mois le manque de précipitations. D’ailleurs, à Ambérieu, c’est le mois de juillet le plus sec jamais enregistré avec seulement 10 mm au compteur sur tout de même 4 journées. Le déficit approche des 90 % et grimpe même à 100 % sur la seconde décade qui n’a donc vu ici aucune goutte. Ce n’est guère mieux sur Pont d’Ain avec  20,4 mm.  Dans le haut Bugey, la situation n’a pas meilleure avec seulement 13,5 mm sur Hauteville alors que la normale est de 109,8 mm. Ce constat de sécheresse est globalement général sur le département  où à de rares exceptions on a pu monter  au-delà des 35 mm comme dans certains coins de la Bresse. Il en découle avec ce temps un ensoleillement de près de 330 h dans la plaine de l’Ain soit plus de 40 h de bonus. Dans le pays de Gex on frise les 300 h et on en compte 274 dans le Valromey.


 
 

Bulletin météo

Source : Meteonews

Dernière image des précipitations Centre-Est
 

AIN | NOUVEAU REPORTAGE

Février 2018 : le 14, l'Ain était sous la neige

Photos - Observations - Prévisions - AIN

Neige, inondations, orages....au fil du temps dans l'Ain.

 

Les chroniques du passé.

 

Vidéos - AIN

Nos vidéos et celles des internautes sur les caprices du ciel dans l'Ain

Climatologie -Sutrieu

L'évolution du climat au coeur du Valromey

Climatologie - Hauteville

L'évolution du climat au coeur du plateau d'Hauteville

  • DéplierFermer Températures

    • DéplierFermer Quotidiennes

Vidéos - REGION

Les évènements climatiques de notre région en vidéo.

 

Reportages - Dossiers

Des dossiers spéciaux, des reportages...

Visites

 54464 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

 

Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 496